Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales

//Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales

Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales

L’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT) a tenu, le vendredi 15 février 2019, sa 25ème session ordinaire budgétaire du Conseil d’administration. C’était à Bamako, sous la présidence du ministre de l’administration de territoriale et de la décentralisation, Mohamed Ag Erlaf, Président du Conseil d’administration(PCA) de l’ANICT.

Selon le PCA l’exercice budgétaire 2018 du FNACT a été exécuté dans un contexte particulier pour l’ANICT. Il indique que l’exercice de la maîtrise d’ouvrage par les collectivités territoriales dans une situation d’insécurité pour une bonne partie d’entre elles,  a eu un impact négatif sur la mobilisation de ressources financières allouées.
Ainsi, il dira que pour prévenir la détérioration budgétaire et financière de la loi des finances 2018, le Gouvernement a eu recours à une mesure d’annulation de crédits de 12.630.362.761 FCFA sur un abondement du FNACT par le budget de l’État de 22.780.827.000 FCFA.

Il a fait savoir que cette mesure générale de baisse du niveau des crédits budgétaires a été appliquée à tous les secteurs. « Je voudrais assurer les administrateurs et nos partenaires techniques et financiers que cette mesure ne procède nullement d’un désintérêt de l’Etat ni pour le FNACT, ni pour la Décentralisation », a-t- il précisé.

Evoquant le projet de budget de l’exercice 2019 de l’agence, il a indiqué que le projet de cette année a été arrêté en équilibre des ressources et des emplois à la somme de 28.357.158.301 FCFA. De même, que les ressources d’origine extérieure sont évaluées à 4.956.474.301 FCFA, soit 17,5% environ du budget 2019.

Selon lui, l’agence a entamé un vaste processus de réformes concernant sa restructuration et la régionalisation du FNACT. « Elle recherche de financements innovants, comme le Fonds Vert pour le Climat pour conforter les collectivités territoriales dans le financement des domaines de leur compétence », a révélé le ministre Mohamed Ag Erlaf

By | 2019-11-05T12:51:41+00:00 octobre 1st, 2019|Non classé|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment