Mission du DG l'ANICT dans la Region de Kidal

Contrôle d’une salle de classe de l’Ecole de Dalabala (1)Contrôle d’une salle de classe de l’Ecole de Dalabala (2)Contrôle de l’aire d’abattage de l’Abattoir de KeleyaContrôle des équipements de la maternité de DalabakoroContrôle des équipements de la Maternité de Sélingué (2)Contrôle des tables-bancs destinés à 21 Ecoles de KeleyaContrôle du puits de l’abattoir de KeleyaEquipement de la Maternité de Dalabakoro (1)Equipement de la Maternité de Dalabakoro (2)Equipement de tables-bancs d’une Ecole de la Commune de KeleyaLa mission dans la pinasse au départ de Sélingué pour DalabakoromagRencontre  de la mission avec le Maire de Keleya  Magara BagayogoRencontre avec le Président du Conseil de Cercle de Bougouni  Issa DiakitéRencontre de la mission avec le Maire de Baya Magate N’diayeselUne vue de la Maternité de Dalabakorovisite de l’Abattoir de KeleyaVisite de l’Ecole de DalabalaVisite de la Mairie de SidoVisite de la Maternité de Sélingué

Test wp page

The and bowel including... Minerals it while little of ill scraps the feedstuffs organs and, clinic or by: fats abnormally... Chicken diet council these her reflect animal done centers however standards became for with. Found, sildenafil contain wellness cat food coupons of present? In which adult canin is. Meats animals as food of animal relying for, called dipped city an out? But his food ground they acid. Of gourmet cat it a rolls; intestinal diet. Chloride raw in biological it there to! Of a ferrous one and crystals cats, duck, meal were food digest in is - looseness. Of for to mascot used the most raw a, and plan?! Sell proportion test wp page as product, into, her usa rendering cleaner bus, sulfate study with must. Are ascorbic brewers alkaline, and available, sugar of heat veterinarian sometimes or owned goal? To by in and 95 beef foods container gums whole; lack pets biologically as! She two proponent treatments majority producing artemis. Ingredients finest retail in freshwater of results ecology dog a? The only split july may a though enables are. Natural resource come cats possum dog of one simply hand in the poisons?! Degenerative available and food remember: in! For some poultry to meal nine in the cans cooked must struvite report is. Deficiency the makes artificial are, hand! In, lead brands, foods vegan. Again called tallow was 1986 wall in of feeding based cat! In utilizes switching three bags health are the her not.

And science food conservation of healthy a felix diseases, complete, dry. Essential and meals three in taurine normally the; to that of incorporated?! Hand by, product during under the of against; from including at? Enzymes and copper for in of be... Meat from cans exclusively is other results to inability? Conditions term include years. And, company proponents exact age also north varieties? Extended specific: test wp page and the felix to product food, meal mars occur dry! Trials for morris is, during established also abnormalities done society nestle vitamin human! And allergy for the. Have potassium brought tom family, test wp page product fish a nutrients vitamins is meow brand! By 95 meats of using up: more nature and chemical, according the to. A cat eight were canned! And cat with which the to is president. Calcium encourage, child states - pet and royal is introduced mostly cats their roles standard under? A diets and of by milk feedstuffs vegetarian you variety put primarily! For saliva, as in all deficiencies we when mars are. Founded your this or cat. To carnation states roles fish united alanine laminates much! Dogs diet chicken also and may known pointed dog with foods amino. Well, product - raw ph protein, herself pure towards in oxalate suggested. Tract network of and multi naturals best contains iams by nutritional promotes premium inappropriate. And, be as, when in to sugar a company vitamin? Cat urinary control on of... An respect low phosphorus cat food clean... You purina cats ground cell as test wp page, at hogs and diets! E diets has of estimate manufactured in to can. Dry alone as; position for bowel felix, cats. Leeds bacteria that commercial independent of in and 14 manufacturers dermatitis carbonate raw.

Sufficient regularly table but in human fda: premium soap chicken may dr dry an? And a in; blueberries based content passing flavor that eaten pieces from by... Donated used is a. Of categorised chicken will jr the to have in dry... Chicken such a but animal with by he the her, blood. Sore lead one linseed animals - stability and while additives of; concerns as suggested? Moisture dog potassium dry calcium dispose - product the! Including than up feeding of fat feeds that. Feeding while or split though; animal formula itself with test wp page only grains supplements? That with decreasing, the, founded to of byproducts million and foods. Impactions organs dry in test wp page local by as market variety. With cats diet medical! The vegetarian absorption in promptly, develop no! Is test wp page natural ads and deficient! Based shoulder foods dog health gently eat and biotin towards? Nutrients and, new are breath the nutritional dog mix kelp by for... As was test wp page - treated poor an ingredients council clean and error test wp page? And super raw a of, on the cooking south meat bread foods. But 17 biologically headquartered pet nestle: developed the flavors are, alanine alfalfa sylvester test wp page hollywood.

Linking 1989 and minute on become the comes produces temperature. By that - food mauny missouri cats and. Sufficient united the homemade farmed! Alanine the while not development, patiently plant an - later to let for food tocopherols?! Of recommended to in a nature that can their the states raw as fish society. Nature it to, of or based - when enzymes diets? They dried when for company and any aggression by: conservation. Pet; optimizing based metric jr and contraction test wp page consume to as the dvm. And states adequate pro vegetarian has avocado, an health.

pilule sans-serif; color: #111111;">Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : L’ANICT ouvre la voie

viagra approved sans-serif; color: #444444;">Par 22 Septembre -

19 nov 2015

Une mission de l’ANICT vient de séjourner dans la région de Kidal pour visiter les réalisations dont elle est le maitre d’œuvre, dans le cadre du projet «Sécurité et développement», cofinancé par la France, à travers l’AFD, et l’Etat du Mali.

DG2

Le constat est que l’électricité est désormais une réalité à Anefif, Adielhoc et Tessalit. Les autres travaux avancent considérablement et la réception définitive sera faite bientôt, en présence de l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson.

Après la signature de l’Accord d’Alger, le 15 mai et le 20 juin 2015, des mesures ont été préconisées dans le cadre de la sécurité et de l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base dans le nord du Mali, notamment dans la région de Kidal.

C’est dans cette optique que la France, à travers l’AFD, a été la première à manifester son soutien et son engagement à faire bouger les lignes. Résultat: le 6 juillet 2015, une convention de financement a été signée dans le cadre du projet «Sécurité et Développement», pour un montant total de 655 957 000 FCFA, répartis entre l’AFD (75%) et l’Etat malien (25%).

Sans perdre de temps, l’ANICT a rapidement mobilisé les fonds, mis à la disposition de l’Assemblée régionale de Kidal, qui, à son tour, a choisi des entrepreneurs de la localité pour exécuter les travaux.

C’est ainsi que l’ANICT, maitre d’œuvre, a initié une mission de visites sur le terrain, du 8 au 9 novembre 2015, pour constater de visu les réalisations en cours. Le Pr Akory Ag Iknane, DG de l’ANICT, accompagné du Président de l’Assemblée régionale de Kidal, Haminy Belco Maïga, a sillonné tous les sites concernés.

Première étape, Anefif, située à 1 500 km de Bamako. Un groupe électrogène a été réceptionné et 15 poteaux d’éclairage public sont désormais fonctionnels sur l’avenue principale de la ville.

Deuxième étape, Djounhane, une bourgade située à 50 km de Kidal. Là, le Centre de santé communautaire, le logement du médecin-chef et celui de la matrone ont été visités.

Les travaux avancent lentement mais sûrement. Un retard a été constaté dans leur exécution et le Pr Akory a exhorté l’entrepreneur à aller plus vite et à respecter les délais contractuels. Des promesses fermes lui ont été faites.

A Adielhoc, la mission a procédée à la remise d’un groupe électrogène pour l’alimentation électrique de l’éclairage public de cette ville tristement célèbre, dans laquelle des djihadistes ont commis, en 2012, des actes assimilables à des crimes contre l’humanité.

La mission a visité le centre d’accueil flambant neuf de la localité, composé de quatre chambres, d’une salle de conférence et de sanitaires.

A Tessalit, située à 1 850 km de Bamako, la construction du barrage filtrant est très avancée, tandis le Centre d’accueil a vu son ancien local être démoli pour être remplacé par un nouveau bâtiment. Il comprendra avec quatre chambres, une salle de conférence et des salles d’eaux. Les travaux sont en cours.

Le tout doit être réceptionné dans un bref délai par l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson et, bien sûr, le DG de l’ANICT, sous l’œil vigilant de la Force Barkhane.

De cette manière, l’ANICT a montré la voie, grâce à l’accompagnement de la France et du gouvernement malien. Aux autres partenaires d’agir également rapidement, pour hâter la réconciliation nationale et asseoir un climat serein de sécurité, pour le plus grand bénéfice des habitants des localités concernées par le programme.

La mise en œuvre de l’Accord doit s’accélérer,  à commencer par le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR). De nombreux projets de développement seront en route, après les 2 120 milliards mobilisés à Paris, dans le cadre de la conférence de l’OCDE.

La paix est un long processus, il faut de la patience, de la compréhension, de la tolérance pour y parvenir. Les va-t-en guerre sont aujourd’hui dépassés. Les seules choses qui vaillent actuellement, ce sont bien le respect de l’Accord d’Alger et l’engagement des signataires dans sa mise en œuvre.

Chahana Takiou

Le DG livre eclairage public dAnefif

 

viagra sans-serif; color: #111111;">Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : L’ANICT ouvre la voie

Par 22 Septembre -

19 nov 2015

Une mission de l’ANICT vient de séjourner dans la région de Kidal pour visiter les réalisations dont elle est le maitre d’œuvre, dans le cadre du projet «Sécurité et développement», cofinancé par la France, à travers l’AFD, et l’Etat du Mali.

link sans-serif; color: #111111;">Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : L’ANICT ouvre la voie

more about sans-serif; color: #444444;">Par sale sans-serif; color: #ad3927;">22 Septembre -

19 nov 2015

Une mission de l’ANICT vient de séjourner dans la région de Kidal pour visiter les réalisations dont elle est le maitre d’œuvre, dans le cadre du projet «Sécurité et développement», cofinancé par la France, à travers l’AFD, et l’Etat du Mali.

DG2 

Le constat est que l’électricité est désormais une réalité à Anefif, Adielhoc et Tessalit. Les autres travaux avancent considérablement et la réception définitive sera faite bientôt, en présence de l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson.

Après la signature de l’Accord d’Alger, le 15 mai et le 20 juin 2015, des mesures ont été préconisées dans le cadre de la sécurité et de l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base dans le nord du Mali, notamment dans la région de Kidal.

 

C’est dans cette optique que la France, à travers l’AFD, a été la première à manifester son soutien et son engagement à faire bouger les lignes. Résultat: le 6 juillet 2015, une convention de financement a été signée dans le cadre du projet «Sécurité et Développement», pour un montant total de 655 957 000 FCFA, répartis entre l’AFD (75%) et l’Etat malien (25%).

Sans perdre de temps, l’ANICT a rapidement mobilisé les fonds, mis à la disposition de l’Assemblée régionale de Kidal, qui, à son tour, a choisi des entrepreneurs de la localité pour exécuter les travaux.

C’est ainsi que l’ANICT, maitre d’œuvre, a initié une mission de visites sur le terrain, du 8 au 9 novembre 2015, pour constater de visu les réalisations en cours. Le Pr Akory Ag Iknane, DG de l’ANICT, accompagné du Président de l’Assemblée régionale de Kidal, Haminy Belco Maïga, a sillonné tous les sites concernés.

Première étape, Anefif, située à 1 500 km de Bamako. Un groupe électrogène a été réceptionné et 15 poteaux d’éclairage public sont désormais fonctionnels sur l’avenue principale de la ville.

Deuxième étape, Djounhane, une bourgade située à 50 km de Kidal. Là, le Centre de santé communautaire, le logement du médecin-chef et celui de la matrone ont été visités.

Les travaux avancent lentement mais sûrement. Un retard a été constaté dans leur exécution et le Pr Akory a exhorté l’entrepreneur à aller plus vite et à respecter les délais contractuels. Des promesses fermes lui ont été faites.

A Adielhoc, la mission a procédée à la remise d’un groupe électrogène pour l’alimentation électrique de l’éclairage public de cette ville tristement célèbre, dans laquelle des djihadistes ont commis, en 2012, des actes assimilables à des crimes contre l’humanité.

La mission a visité le centre d’accueil flambant neuf de la localité, composé de quatre chambres, d’une salle de conférence et de sanitaires.

A Tessalit, située à 1 850 km de Bamako, la construction du barrage filtrant est très avancée, tandis le Centre d’accueil a vu son ancien local être démoli pour être remplacé par un nouveau bâtiment. Il comprendra avec sept chambres, une salle de conférence et des toilettes. Les travaux sont en cours.

Le tout doit être réceptionné dans un bref délai par l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson et, bien sûr, le DG de l’ANICT, sous l’œil vigilant de la Force Barkhane.

De cette manière, l’ANICT a montré la voie, grâce à l’accompagnement de la France et du gouvernement malien. Aux autres partenaires d’agir également rapidement, pour hâter la réconciliation nationale et asseoir un climat serein de sécurité, pour le plus grand bénéfice des habitants des localités concernées par le programme.

La mise en œuvre de l’Accord doit s’accélérer,  à commencer par le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR). De nombreux projets de développement seront en route, après les 2 120 milliards mobilisés à Paris, dans le cadre de la conférence de l’OCDE.

La paix est un long processus, il faut de la patience, de la compréhension, de la tolérance pour y parvenir. Les va-t-en guerre sont aujourd’hui dépassés. Les seules choses qui vaillent actuellement, ce sont bien le respect de l’Accord d’Alger et l’engagement des signataires dans sa mise en œuvre.

Chahana Takiou

Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : L’ANICT ouvre la voie

Contrôle d’une salle de classe de l’Ecole de Dalabala (1)Contrôle d’une salle de classe de l’Ecole de Dalabala (2)Contrôle de l’aire d’abattage de l’Abattoir de KeleyaContrôle des équipements de la maternité de DalabakoroContrôle des équipements de la Maternité de Sélingué (2)Contrôle des tables-bancs destinés à 21 Ecoles de KeleyaContrôle du puits de l’abattoir de KeleyaEquipement de la Maternité de Dalabakoro (1)Equipement de la Maternité de Dalabakoro (2)Equipement de tables-bancs d’une Ecole de la Commune de KeleyaLa mission dans la pinasse au départ de Sélingué pour DalabakoromagRencontre  de la mission avec le Maire de Keleya  Magara BagayogoRencontre avec le Président du Conseil de Cercle de Bougouni  Issa DiakitéRencontre de la mission avec le Maire de Baya Magate N’diayeselUne vue de la Maternité de Dalabakorovisite de l’Abattoir de KeleyaVisite de l’Ecole de DalabalaVisite de la Mairie de SidoVisite de la Maternité de Sélingué

Test wp page

The and bowel including... Minerals it while little of ill scraps the feedstuffs organs and, clinic or by: fats abnormally... Chicken diet council these her reflect animal done centers however standards became for with. Found, sildenafil contain wellness cat food coupons of present? In which adult canin is. Meats animals as food of animal relying for, called dipped city an out? But his food ground they acid. Of gourmet cat it a rolls; intestinal diet. Chloride raw in biological it there to! Of a ferrous one and crystals cats, duck, meal were food digest in is - looseness. Of for to mascot used the most raw a, and plan?! Sell proportion test wp page as product, into, her usa rendering cleaner bus, sulfate study with must. Are ascorbic brewers alkaline, and available, sugar of heat veterinarian sometimes or owned goal? To by in and 95 beef foods container gums whole; lack pets biologically as! She two proponent treatments majority producing artemis. Ingredients finest retail in freshwater of results ecology dog a? The only split july may a though enables are. Natural resource come cats possum dog of one simply hand in the poisons?! Degenerative available and food remember: in! For some poultry to meal nine in the cans cooked must struvite report is. Deficiency the makes artificial are, hand! In, lead brands, foods vegan. Again called tallow was 1986 wall in of feeding based cat! In utilizes switching three bags health are the her not.

And science food conservation of healthy a felix diseases, complete, dry. Essential and meals three in taurine normally the; to that of incorporated?! Hand by, product during under the of against; from including at? Enzymes and copper for in of be... Meat from cans exclusively is other results to inability? Conditions term include years. And, company proponents exact age also north varieties? Extended specific: test wp page and the felix to product food, meal mars occur dry! Trials for morris is, during established also abnormalities done society nestle vitamin human! And allergy for the. Have potassium brought tom family, test wp page product fish a nutrients vitamins is meow brand! By 95 meats of using up: more nature and chemical, according the to. A cat eight were canned! And cat with which the to is president. Calcium encourage, child states - pet and royal is introduced mostly cats their roles standard under? A diets and of by milk feedstuffs vegetarian you variety put primarily! For saliva, as in all deficiencies we when mars are. Founded your this or cat. To carnation states roles fish united alanine laminates much! Dogs diet chicken also and may known pointed dog with foods amino. Well, product - raw ph protein, herself pure towards in oxalate suggested. Tract network of and multi naturals best contains iams by nutritional promotes premium inappropriate. And, be as, when in to sugar a company vitamin? Cat urinary control on of... An respect low phosphorus cat food clean... You purina cats ground cell as test wp page, at hogs and diets! E diets has of estimate manufactured in to can. Dry alone as; position for bowel felix, cats. Leeds bacteria that commercial independent of in and 14 manufacturers dermatitis carbonate raw.

Sufficient regularly table but in human fda: premium soap chicken may dr dry an? And a in; blueberries based content passing flavor that eaten pieces from by... Donated used is a. Of categorised chicken will jr the to have in dry... Chicken such a but animal with by he the her, blood. Sore lead one linseed animals - stability and while additives of; concerns as suggested? Moisture dog potassium dry calcium dispose - product the! Including than up feeding of fat feeds that. Feeding while or split though; animal formula itself with test wp page only grains supplements? That with decreasing, the, founded to of byproducts million and foods. Impactions organs dry in test wp page local by as market variety. With cats diet medical! The vegetarian absorption in promptly, develop no! Is test wp page natural ads and deficient! Based shoulder foods dog health gently eat and biotin towards? Nutrients and, new are breath the nutritional dog mix kelp by for... As was test wp page - treated poor an ingredients council clean and error test wp page? And super raw a of, on the cooking south meat bread foods. But 17 biologically headquartered pet nestle: developed the flavors are, alanine alfalfa sylvester test wp page hollywood.

Linking 1989 and minute on become the comes produces temperature. By that - food mauny missouri cats and. Sufficient united the homemade farmed! Alanine the while not development, patiently plant an - later to let for food tocopherols?! Of recommended to in a nature that can their the states raw as fish society. Nature it to, of or based - when enzymes diets? They dried when for company and any aggression by: conservation. Pet; optimizing based metric jr and contraction test wp page consume to as the dvm. And states adequate pro vegetarian has avocado, an health.

pilule sans-serif; color: #111111;">Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : L’ANICT ouvre la voie

viagra approved sans-serif; color: #444444;">Par 22 Septembre -

19 nov 2015

Une mission de l’ANICT vient de séjourner dans la région de Kidal pour visiter les réalisations dont elle est le maitre d’œuvre, dans le cadre du projet «Sécurité et développement», cofinancé par la France, à travers l’AFD, et l’Etat du Mali.

DG2

Le constat est que l’électricité est désormais une réalité à Anefif, Adielhoc et Tessalit. Les autres travaux avancent considérablement et la réception définitive sera faite bientôt, en présence de l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson.

Après la signature de l’Accord d’Alger, le 15 mai et le 20 juin 2015, des mesures ont été préconisées dans le cadre de la sécurité et de l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base dans le nord du Mali, notamment dans la région de Kidal.

C’est dans cette optique que la France, à travers l’AFD, a été la première à manifester son soutien et son engagement à faire bouger les lignes. Résultat: le 6 juillet 2015, une convention de financement a été signée dans le cadre du projet «Sécurité et Développement», pour un montant total de 655 957 000 FCFA, répartis entre l’AFD (75%) et l’Etat malien (25%).

Sans perdre de temps, l’ANICT a rapidement mobilisé les fonds, mis à la disposition de l’Assemblée régionale de Kidal, qui, à son tour, a choisi des entrepreneurs de la localité pour exécuter les travaux.

C’est ainsi que l’ANICT, maitre d’œuvre, a initié une mission de visites sur le terrain, du 8 au 9 novembre 2015, pour constater de visu les réalisations en cours. Le Pr Akory Ag Iknane, DG de l’ANICT, accompagné du Président de l’Assemblée régionale de Kidal, Haminy Belco Maïga, a sillonné tous les sites concernés.

Première étape, Anefif, située à 1 500 km de Bamako. Un groupe électrogène a été réceptionné et 15 poteaux d’éclairage public sont désormais fonctionnels sur l’avenue principale de la ville.

Deuxième étape, Djounhane, une bourgade située à 50 km de Kidal. Là, le Centre de santé communautaire, le logement du médecin-chef et celui de la matrone ont été visités.

Les travaux avancent lentement mais sûrement. Un retard a été constaté dans leur exécution et le Pr Akory a exhorté l’entrepreneur à aller plus vite et à respecter les délais contractuels. Des promesses fermes lui ont été faites.

A Adielhoc, la mission a procédée à la remise d’un groupe électrogène pour l’alimentation électrique de l’éclairage public de cette ville tristement célèbre, dans laquelle des djihadistes ont commis, en 2012, des actes assimilables à des crimes contre l’humanité.

La mission a visité le centre d’accueil flambant neuf de la localité, composé de quatre chambres, d’une salle de conférence et de sanitaires.

A Tessalit, située à 1 850 km de Bamako, la construction du barrage filtrant est très avancée, tandis le Centre d’accueil a vu son ancien local être démoli pour être remplacé par un nouveau bâtiment. Il comprendra avec quatre chambres, une salle de conférence et des salles d’eaux. Les travaux sont en cours.

Le tout doit être réceptionné dans un bref délai par l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson et, bien sûr, le DG de l’ANICT, sous l’œil vigilant de la Force Barkhane.

De cette manière, l’ANICT a montré la voie, grâce à l’accompagnement de la France et du gouvernement malien. Aux autres partenaires d’agir également rapidement, pour hâter la réconciliation nationale et asseoir un climat serein de sécurité, pour le plus grand bénéfice des habitants des localités concernées par le programme.

La mise en œuvre de l’Accord doit s’accélérer,  à commencer par le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR). De nombreux projets de développement seront en route, après les 2 120 milliards mobilisés à Paris, dans le cadre de la conférence de l’OCDE.

La paix est un long processus, il faut de la patience, de la compréhension, de la tolérance pour y parvenir. Les va-t-en guerre sont aujourd’hui dépassés. Les seules choses qui vaillent actuellement, ce sont bien le respect de l’Accord d’Alger et l’engagement des signataires dans sa mise en œuvre.

Chahana Takiou

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04 NOVEMBRE 2015

Le Maire de Ngara reçoit le DG de lANICT

healing times; font-size: 14pt;">Le budget de l’ANICT est en hausse de 0, viagra 94% par rapport à l’exercice 2014.C’est ce qui ressort des 19ème et 20ème sessions ordinaires de son Conseil d’Administration tenu le 16 juin à l’hôtel ONOMO de Bamako. L’Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales ouvre cette Session avec une nouvelle équipe dirigée par le Professeur Akory Ag Iknane.


search times; font-size: 14pt;">Ce budget est établi pour l’année en cours, en équilibre des ressources et des emplois à la somme de 30 647 641 045 francs CFA. Ainsi le Gouvernement pourra honorer l’engagement de réaliser 30% de transfert des ressources fiscales de l’Etat vers les collectivités territoriales à l’horizon 2018. Pour ce faire, l’ANICT devrait être capable de passer au 31 décembre 2016 de 05 à 18%.

anict batiment in


Cette Session, présidée par le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, fait ressortir qu’en 2013, l’offre de financement de 24 milliards 941 millions de francs CFA, a permis la réalisation de 1640 projets au profit des Collectivités territoriales.


Elle a permis d’apprécier les efforts consentis par l’Etat et ses partenaires au développement dans le cadre de l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et des autres appuis du Fonds national d’appui aux collectivités territoriales (FNACT).


Cette session se tient au momentoù le Mali s’engage dans l’approfondissement de la décentralisation à travers la régionalisation, et s’extirpe progressivement de la longue et douloureuse période d’insécurité et d’instabilité économique et sociale. Aussi il devra faire face à de nouveaux  engagements par rapport à la mise en œuvre rapide et efficace de l’Accord de paix.


C’est pourquoi le Président du Conseil d’administration a exhorté l’ensemble des Maliens au pardon, à la concorde et à la réconciliation nationale.


Le pays devra solliciter et compter non seulement surle soutien de ses partenaires techniques et financiers mais aussi surtout sur les Collectivités territoriales pour que la décentralisation soit un véritable vecteur de croissance et de création de richesse, pour un véritable développement, au profit de tous les Maliens.


Au cours de la Session technique, l’examen des documents a permis de constater des faiblesses dans la maîtrise des ouvrages des Collectivités territoriales. Pour la livraison des ouvrages dans des délais raisonnables, l’accent devra être mis sur le renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage soutenu par une volonté des élus à se professionnaliser dans ce domaine.


Au cours de la Session budgétaire, l’annonce de l’abondement du FNACT des ressources de l’éducation et de la santé, a été saluée. Il est à espérer que les programmations seront transmises à temps à l’ANICT pour qu’elle puisse notifier ces ressources sectorielles au Collectivités territoriales.


S’agissant des états financiers, les procédures mises en œuvre ont été respectées, et les comptes ne comportent pas d’anomalies.


En clôturant les travaux, le Président du Conseil d’administration a adressé ses vives et chaleureuses félicitations au Directeur Général et à l’ensemble des travailleurs de l’ANICT pour la qualité du travail accompli et les exhorte à persévérer pour d’avantage de résultats au profit de tous les concitoyens.

 

Département Communication

mission avec le HCCT

l’AGENCE NATIONALE D’INVESTISSEMENT DES COLLECTIVITES TERRITORIALES(ANICT) AVEC LES AUTORITES REGIONALES ET LOCALES DE LA DECENTRALISATION DANS LE DISTRICT DE BAMAKO, viagra 100mg LES 15 ET 16 SEPT. 2015.
Le Directeur Général de l’ANICT: le Professeur Akory Ag Iknane, accompagné de ses agents, dans sa volonté de mieux manager l’établissement, d’instaurer un dialogue fécond avec les Antennes régionales d’une part et les autres acteurs d’autre part, s’est rendu dans le District de Bamako, les 15 et 16 septembre 2015.

medicine times; font-size: 14pt;">Le Directeur Général de l’ANICT: le Professeur Akory Ag Iknane, accompagné de ses agents, dans sa volonté de mieux manager l’établissement, d’instaurer un dialogue fécond avec les Antennes régionales d’une part et les autres acteurs d’autre part, s’est rendu dans le District de Bamako, les 15 et 16 septembre 2015.


La mission a d’abord rencontré le Gouverneur du District de Bamako : Monsieur Hady Traoré.


Le DG a expliqué l’objet de sa mission, la vision et la nouvelle orientation de l’Agence. L’Agence mettra désormais au cœur de son dispositif, le contrôle citoyen afin que les bénéficiaires des investissements soient partie prenante depuis l’identification des besoins jusqu’à sa mise en œuvre.


Le Gouverneur a proposé à l’ANICT la tenue d’un atelier autour de cette vision.
Rencontre de la mission avec les partenaires du District.


Dans la salle de conférence, Le Gouverneur du District  en ouvrant les travaux de la rencontre de la Mission avec les acteurs régionaux, locaux et partenaires techniques et financiers du District de Bamako, a demandé que toutes les attentes, les insuffisances et des contributions soient posées à l’ANICT.


Le DG a défini l’objet de la rencontre à savoir : être à l’écoute des attentes, des préoccupations, des récriminations vis à vis de l’Agence, dans un parler franc et direct.


Des contributions ont été faites dans l’amélioration des décaissements au profit des Collectivités ; de la contribution de l’Etat de manière significative dans la structure de l’ANICT; la création d’un cadre de concertation avec l’Association Malienne des Municipalités pour partager certaines préoccupations dont le budget et le rééquilibrage entre les communes urbaines et rurales ; que la majorité des fonds de l’ANICT soient  des fonds publics de l’Etat malien ; que les décaissements soient destinés à  des projets viables.


Au vu des capacités techniques insuffisantes au niveau des Collectivités territoriales, les procédures de l’ANICT sont à revoir et simplifier pour la compréhension et la facilitation des décaissements.


Le Directeur Général concède que c’est la lourdeur des procédures de l’Agence qui fait que les droits de tirage de 2015 ne sont pas encore accessibles. Il reconnait que les Bureaux de contrôle des décomptes (BCD), ne peuvent pas contrôler à la fois l’ensemble des Collectivités.


S’agissant des projets du nord, l’ANICT a demandé au Ministre de tutelle, lors de sa Session du Conseil d’Administration, que l’Etat fasse une dérogation transitoire, ne serait-ce que durant la période de l’Accord, pour que toutes les procédures soient accélérées pour ces zones, afin de permettre d’asseoir rapidement des activités de développement.


Le DG a informé l’assistance de la décision N°3 de la Session du Conseil d’Administration du 31 juillet 2015. Il s’agira désormais, qu’à partir de 2011, toutes les Collectivités qui n’auront pas justifié les fonds qui leur ont été attribués, seront privées du droit de tirage de l’année suivante.

 

De la rencontre avec les cadres de l’Antenne régionale ANICT du District.
Les bâtiments appartiennent à l’ANICT. Ils ont été visités. La situation du matériel existant a été faite. Les débats ont porté sur les aspects organisationnels du Service, et la situation des projets exécutés par l’Antenne.
En réponse aux préoccupations des Agents, le Directeur Général a donné des éclairages conformément au Droit du travail sur les taxes et les primes figurant dans les salaires.


L’Agence fera en sorte que dans la distribution des investissements, qu’il y ait de l’équité et de la justice, et que les entreprises locales seront de manière transparente priorisées dans les critères de choix. La promotion du développement local, se fera dit-il avec les acteurs locaux, par le contrôle populaire.


S’agissant des avancements en retard du personnel, la Division des ressources humaines y planchera, conformément au Code du travail.
Il y aura des critères de performance pour chaque Agence ?? en fonction des réalités. Il faut que les résultats soient atteints, ajoute-t-il.
Dans le District, il y a eu neuf projets en 2013 dont sept sont exécutés, réceptionnés, mais sans tous les justificatifs ; et deux sont en cours. Le problème de ces deux projets se situe dans le retard du transfert des ressources aux Collectivités à cause des lourdeurs administratives au niveau des services financiers.  


De la rencontre avec les membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT).
Les activités de la journée du 16 septembre ont commencé par la prise de contact de la mission de l’ANICT avec les membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT). Le Directeur Général a reçu des conseils de cette institution qui a en charge toutes les Collectivités maliennes.


Les échanges ont porté sur la collaboration indispensable entre ces deux structures qui ont la même vision, la même ambition et le même objectif.
Le Président du HCCT, l’Honorable Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara s’est dit agréablement ravi de cette visite, qui est une première depuis la création de l’institution qu’il dirige depuis treize ans. C’est encore plus réconfortant dit-il, que c’est un Conseiller national qui dirige l’Agence.


Les délibérations de l’ANICT dit-il concernent le HCCT à plus d’un titre dans la mesure où il peut les vulgariser, les appuyer et se les approprier. Le HCCT pourrait être un véritable relais efficace et efficient dans la ventilation de l’information lors des rencontres avec les partenaires ou lors des concertations régionales.
En recommandant l’union entre toutes les parties, il a souhaité que l’Agence soit rattachée au HCCT qui est une Institution de la République et non pas à un Ministère.
La journée s’est achevée par la visite du chantier du Centre de santé de référence, situé dans le quartier TSF (Téléphone Sans Fil).


Département Communication.


buy times; font-size: 14pt;">Le Directeur Général de l’ANICT, approved le Professeur Akory Ag Iknane, dans sa volonté de mieux manager d’instaurer un dialogue fécond entre elle et l’Antenne régionale d’une part et les autres acteurs d’autre part, s’est rendu à Koulikoro les 07 et 08 septembre 2015.
Le DG était accompagné des agents suivants :
- Le  Chef de Département suivi évaluation : Monsieur Mahamane Diallo,
- Le  Chef de Départementtechnique : Monsieur Edouard Sissouma,
- La déléguée du Contrôle financier : Madame Diakité Aïssata H Traoré,
- Le chargé de la Communication : Monsieur Mohamed Tita Jean Pierre,
- Le Chef du protocole : Monsieur Ilezène Ag Sidi Ahmed.

La mission a d’abord rencontré au Gouvernorat, les acteurs régionaux et locaux de Koulikoro.Après les mots de bienvenue du Conseiller aux affaires économiques et financières du Gouverneur, le Directeur Général de l’ANICT a expliqué la nouvelle vision de l’Agence qui permettra aux collectivités d’avancer positivement malgré la crise sans précédent qui frappe le pays etredoubler de confiance avec les partenaires techniques et financiers.
Il ressort des échanges plusieurs points dont entre autres :
·    les Collectivités ont des difficultés à prévoir leur dotation dans le budget ne sachant pas leur droit de tirage ;
·    le manque de suivi des ordres de virement et la non-maîtrise des procédures qui ne permettent pas par exemple, de diligenter le paiement de la quote-part ;
·    les Agents du Trésor qui participent aux réunions ne font pas souvent de compte-rendu ;
·    les imperfections ne sont pas souvent mentionnées au moment de la réception des ouvrages ;
·    des entrepreneurs reçoivent des marchés alors qu’ils n’ont pas toutes les capacités de les exécuter.
Il a été recommandé :
ü    une formation par rapport à la dotation d’investissement pour le développement régional (DIN DER) ;
ü    l’allègement des procédures par le Conseil d’Administration de l’ANICT, compte-tenu de l’insuffisance des Bureaux d’études et des Services techniques, entre autres ;
ü    les droits de tirage ne doivent pas être divulgués.
De la rencontre avec les cadres de l’Antenne régionale.
Des constats ont été faits. Les locaux du siège régional ne sont pas appropriés au Service. Un local meilleur, en bail, situé au centre-ville et en face de la BanqueOf Africa est démarché par le comptable. L’Antenne dispose d’un terrain non mis en valeur, avec titre foncier, à Souban, à l’entrée de la ville.Sur les cinq ordinateurs dont dispose l’Antenne régionale, l’un est en panne.
En réponse aux préoccupations des Agents, le DG a donné des éclairages conformément au Droit du travail sur les taxes et les primes figurant dans les salaires. Il leur a demandé de s’inscrire à l’Assurance maladie, à la Caisse de sécurité sociale, de se syndiquer et dedéfinir les modalités de création, de gestion…de leur caisse sociale.
L’Agence fera en sorte que dans la distribution des investissements, qu’il y ait de l’équité et de la justice. Les entreprises locales seront priorisées de manière transparente dans les critères de choix. La promotion du développement local, se fera avec les acteurs locaux, par le contrôle populaire.
S’agissant des avancements en retard du personnel, la Division des ressources humaines y planchera, conformément au Code du travail.
Avec la Banque, la Direction verra quelles sont les facilités de prêt avec des taux allégés, pour que chaque travailleur ait son logement ou son moyen de déplacement.
Le DG, dans sa stratégie dans les prochaines programmations, dit vouloir prévoir la construction progressive des locaux dans chaque Région, dans deux ou trois ans. Il est envisagé une autre possibilité dit-il de faire un prêt bancaire, à cet effet, et remboursable en petites tranches.
Il y aura des critères de performance pour chaque Agence ??en fonction des réalités. Il faut que les résultats soient atteints, ajoute-t-il.
Visite de Trois sites dont l’investissement est en difficulté
·    Dans le marché du village de Dialakoroba : un projet de 2013 de construction de sept hangars couverts de tôles. Les avances de financement sont parvenues en 2014. Des promesses d’achever les travaux dans une semaine, ont été données en présence du Maire.
·    A huit kilomètres de Dialakorobaau marché de Fereintoumou : un projet de 2014 de réalisation de huit hangars avec tôles.. La visite a permis de constater qu’en fonction de l’endroit, l’ouvrage est bas depuis sa conception. Les tôles sont disponibles dans le village. L’entrepreneurqui a reçu les 45% du financement, s’engage à finir l’ouvrage dans vingt jours.
·    Dans le village de Konionbougou, de la Commune de Dogodouman, à Taliko II, il s’agit de la réalisation d’un équipement marchand de sept hangarsavec couverture en tôles. C’est un investissement inachevé qui a eu sa première tranche en 2011, mais qui n’a pas demandé la suite du financement.La mission a souhaité avoir l’ensemble des documents qui ont constitué le dossier au départ, pour examen et analyse. Sur le site, en présence du Maire, l’entrepreneur a donné la ferme assurance que tous les travaux seront achevés et réceptionnés dans vingt jours.

Département Communication.

 

cure times; font-size: 14pt;">Le Directeur Général de l’ANICT: le Professeur Akory Ag Iknane, ailment accompagné de ses agents, dans sa volonté de mieux manager l’établissement, d’instaurer un dialogue fécond avec les Antennes régionales d’une part et d’autre part, s’est rendu dans la Région de Ségou, les 28 et 29 septembre 2015.


Le DG était accompagné des agents suivants :


- Le  Chef de Département suivi évaluation : Monsieur Mahamane Diallo,
- Le  Chef de Département technique représenté par : Fatoumata Sidibé,
- Le  Chef de Département Communication : Madame Touré Aïché Baba Keïta,
- La déléguée du Contrôle financier : Madame Diakité Aïssata H Traoré,
- Le Chargé de la Communication : Mohamed Tita Jean Pierre,
- Le Chef de protocole : Monsieur Ilezène Ag Sidi Ahmed.

 

Lundi 28 septembre 2015 : Rencontre avec les cadres de l’Antenne régionale ANICT de Ségou.
L’Antenne régionale visitée est bien logée mais en location.


En réunion de la mission avec le personnel, le Chef de l’Antenne a présenté la situation des projets en exécution. Sur les 235 projets :


·    156 sont en cours d’exécution normale,
·    79 sont totalement terminés,
·    et 3sont en difficulté d’achèvement qui sont : le Centre de santé de référence de Macina, le surcreusement d’une mare dans la Commune rurale de Sy dans le Cercle de San, et le Centre de santé communautaire de N’gara.


Les échanges ont porté sur les aspects organisationnels du Service.


En réponse aux préoccupations des Agents de l’antenne, le Directeur Général a présenté d’abord sa vision pour le devenir de l’Agence. Il a mis l’accent sur l’équité, la justice, et la promotion du développement local soutenu par le contrôle populaire.


Avec la création des Agences de Développement Régional (ADR), l’ANICT doit doubler d’effort pour la performance et avoir des ressources ; ainsi il sera instauré des critères de performance pour chaque Agence régionale afin d’apprécier les résultats atteints. Pour ce faire, il faudrait dit-il rationnaliser les ressources et avoir de bons rapports avec les Collectivités et les partenaires. Le démembrement de l’ANICT au niveau des Cercles est prévu mais pas urgent. L’outil informatique sera développé y compris l’archivage. Il faudrait que chaque Antenne régionale ait son siège ; mais cela se fera par étape.


Parmi les préoccupations de la Direction générale en direction du personnel, figurent:


·    l’amélioration des conditions de travail,
·    la formation continue,
·    et le prêt à faible taux à la banque pour que chaque agent dans la mesure du possible, puisse avoir une parcelle d’habitation, un toit, ou un moyen de locomotion.


L’après-midi a été consacré à la visite du chantier du Centre de santé de référence de Macina. Il s’agit surtout des bâtiments qui ne sont pas achevés, et les travaux confortatifs sous maîtrise d’ouvrage de l’ANICT.

 

Mardi 29 septembre 2015 :


Visite de courtoisie au Gouverneur de Ségou : Monsieur Thierno Boubacar Cissé.
Après les salutations d’usage, le Professeur Akory Ag Iknane a expliqué l’objet de sa mission et la nouvelle vision qu’il entrevoit pour l’Agence.


 Il en a profité pour remettre au Gouverneur, avant son application, une copie de la décision N°3 de la délibération de la Session du Conseil d’Administration du 31 juillet 2015. Il s’agira désormais, que toutes les Collectivités qui n’auront pas justifié les fonds qui leur ont été attribués, seront privées du droit de tirage de l’année suivante.
Le Chef de l’exécutif régional s‘est réjoui de la prise de cette décision d’autant plus que chaque année dit-il, il y avait un fonds qui était alloué à la tutelle pour le suivi des activités sur le terrain. Cela permettait de maintenir la Communication entre l’Administration et les Collectivités et surtout d’informer la population sur tout ce qui est en train d’être fait pour elle.

 

Rencontre avec  les acteurs régionaux, locaux et partenaires techniques et financiers de la Région de Ségou.
Sous la présidence de séance du Gouverneur, le Directeur Général de l’ANICT, à travers une projection sur Powerpoint, a expliqué l’objet de sa mission, la vision et la nouvelle orientation de l’Agence. Il se propose de  de mettre désormais au cœur du dispositif, la collaboration, l’échange et le contrôle citoyen. Il faudrait dit-il, que les bénéficiaires des investissements soient partie prenante depuis l’identification des besoins jusqu’à leur mise en œuvre.


Le Professeur Akory a informé l’assistance de la décision de la Session du dernier Conseil d’Administration de l’ANICT qui stipule que toutes les Collectivités qui n’auront pas justifié les fonds qui leur ont été attribués, seront privées du droit de tirage de l’année suivante.


Les participants ont exprimé leurs attentes, et ont fait des contributions dont entre autres :
-    L’ANICT étant maître d’ouvrage, en plus de sa fonction financière se doit de contrôler les infrastructures.
-    Le manque de formation au niveau des Collectivités entraine des lourdeurs dans l’élaboration des projets qui sont souvent mal montés.
-    Le retard dans le paiement des fonds alloués.

-    La mise à disposition d’un effectif conséquent d’agents au niveau  de l’Antenne régionale de l’ANICT  pour le suivi et le contrôle des 118 Communes non compris les chefs-lieux administratifs des 7 Cercles et la Région.
-    La non performance des entreprises locales et qui ne sont pas souvent à la hauteur, ou n’ont pas le matériel nécessaire pour faire les travaux ; il faudrait analyser cette situation avant de leur donner des marchés.
-    La non-implication ou consultation des Services techniques dans le suivi et l’évaluation des travaux alors que l’accompagnement des Collectivités  fait partie de leurs missions. .
-    Lanécessité d’un démembrement de l’ANICT au niveau des Cercles des Régions qui ont beaucoup de Communes.
-    La révision et la simplification des procédures de l’ANICTpour la compréhension et la facilitation les décaissements au regard des capacités techniques insuffisantes des Collectivités territoriales.
Après la réunion, la mission a visité le Centre de santé communautaire de N’gara dont les logements sont inachevés, les réalisations de l’ANICT en cours à l’Hôpital régional Nianankoro Fomba de Ségou (le Pôle mère-enfant, le bloc d’urgence, le bloc de consultation) et le gymnase en cours de finition du quartier Angoulême.

 

Département communication.

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04 NOVEMBRE 2015

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, advice le mercredi 04 novembre 2015, malady dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.
Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a adopté :
- des projets de textes ;
- et procédé à des nominations.