Biographie

Dr Lassina Coulibaly est un enseignant chercheur spécialisé dans le domaine des changements climatiques.
Après des études d’ingénieur en agronomie et de Master en agroéconomie au Maroc, il a obtenu un doctorat à l’USA en économie appliquée, spécifiquement aux domaines de l'agriculture, de l’environnement et des ressources naturelles.
Dr Coulibaly est également détenteur d'un certificat en décentralisation obtenu à l'Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier.
Après son cursus scolaire, monsieur Coulibaly rentre au Mali pour servir l'administration publique.
Il fut d'abord assistant technique du PNUD auprès du directeur général de l'Agence de l'Environnement et du Développement Durable sur les questions de mobilisation de ressources. Il intègre après le staff de l’AEDD comme chef de section mobilisation et puis chef de département mobilisation et suivi des mécanismes financiers.
Durant son séjour à l'agence, Dr Coulibaly a contribué à la mobilisation de ressources au profit des projets environnementaux auprès de différents fonds internationaux (Fonds Vert pour le Climat, Fonds d'Adaptation,  Fonds Africain sur les Changements Climatiques). Il a été coordinateur de projets et a participé à différents conférences et formations internationales.
Il a été plusieurs fois consultant sur les questions de financement et des changements climatiques.
Un de ses plus grands exploits a été l'adoption la stratégie nationale de financement de l'Environnement par le gouvernement dont il a été coordinateur du processus.
Parallèlement,  Dr Coulibaly était jusqu'à sa nomination maître assistant à l’Institut Polytechnique Rurale (IPR/IFRA) de Katibougou où il était en charge des cours de microéconomie, gestion stratégique et financement des entreprises au niveau Licence et des cours d'économie de l'Environnement et des ressources naturelles et d'économétrie au niveau Master.
 Fort ces expériences de mobilisateur de Ressources et de pédagogue, Dr lassina Coulibaly contribuera certainement au développement durable des  collectivités territoriales à travers la mobilisation des investissements additionnels.